Années de mariage.

Dernièrement, au cours d’un soin dentaire, le jeune praticien, pour être aimable, ou pour trouver un sujet de conversation, ou bien par véritable curiosité scientifique….m’a demandé depuis combien de temps mon mari et moi étions mariés.

D’abord, j’ai pensé lui répondre que nous n’en étions qu’à six mois de vie commune. Cela se pourrait, après tout, il y a bien des gens qui se marient très, très, tard, pour la seconde ou la troisième fois. Jeunes mariés ? Plus jeunes du tout, mais qu’importe ! Puis, j’ai pensé que mon mari, qui se morfondait, bouche ouverte sur le fauteuil, allait s’étrangler en m’entendant. Donc j’ai donné le chiffre,  considérable, et j’ai obtenu la réponse que j’attendais  et redoutais.

couple

Dans les yeux de cet homme d’une trentaine d’années, et dans ceux de son assistante, du même acabit, il y a eu comme une irrépressible envie de rire, ça devenait comique, deux personnes ayant supporté si longtemps le joug conjugal.

On doit être des dinosaures, des extra-terrestres.

Il y avait aussi autre chose dans leur réaction : un attendrissement mêlé à de la compassion.

On suppose que deux personnes âgées vivant ensemble sont bien évidemment vidées de leur individualité, fondues dans les précautions de la vie commune, « prends une petite laine, attention à la marche ». Plus de vie intellectuelle, d’émotions artistiques, appauvris par le frottement et l´érosion de leurs deux personnes, et parfois appauvris tout court.

Et si on est encore ensemble, c’est bien sûr que notre univers était si exigu qu’on n’a pas eu accès à d’autres passions !

Non.

Nous, cher dentiste, nous avons connu sans grand déplaisir la lente agonie de Franco, nous avons vécu de loin Mai 68, la transition, la movida ; nous avons vu arriver le divorce en Espagne, le mariage pour tous aussi, la contraception super banalisée, la parité, nous avons pu aimer Paco Ibañez et  les Beatles.

Nous avons eu des doutes sérieux sur à peu près tout, on s’est engueulés, séparés, on a pleuré, on s’est insultés, on a claqué des portes.

On a été insupportablement épris de tout ce qui était beau, qui passait sur notre chemin ou qui nous souriait, on a souffert. On a rêvé, peut-être plus que nous n’avons décidé ; mais c’était beau.

Et je ne veux pas de ce regard apitoyé et amusé sur deux petits vieux. (Au fait pourquoi petits ?)

La longueur des années vécues ensemble ne doit pas forcément amenuiser nos vies respectives…..au point de nous réduire à cela : un vieux couple.

Malheureusement, mon dentiste ne lit pas mon blog.

Publié dans Choses de la vie | Tagué , , | 6 commentaires